Les plaquettes gravées de la Cova del Parpalló (Gandía, Valencia) et le Solutréen moyen

Vitrina 19
Les plaquettes du Parpalló étaient décorées au moyen de la gravure et de la peinture, techniques pouvaient parfois être combinées. La gravure était réalisée à l'aide d'instruments en silex, apparemment sans esquisse préalable du dessin. La peinture, réellement exceptionnelle dans l'art mobilier paléolithique, offre autant d'exemples de teintes plates que de traits linéaires, utilisant des matières minérales naturelles telles que les hématites et les ocres comme colorants.
Back to top